Comment se servir des bookmarks sociaux pour son netlinking

Ces derniers mois (voire années), vous avez sûrement dû entendre parler du bookmarking social comme outil de netlinking.

En effet, les bookmarks sociaux sont un excellent moyen d’augmenter son trafic et son positionnement sur les résultats naturels des moteurs de recherche.

Qu’est-ce que le bookmarking social ?

Un site de bookmark est une plateforme sociale qui regroupe de nombreux liens envoyés par ses utilisateurs. Vous pouvez envoyer tous vos adresses favorites et les rendre publiques, ou bien les laisser en mode « privé ». Tout type de site peut être soumis sur ces plateformes et il faut avouer que c’est un bon moyen de retrouver ses urls favorites lorsque l’on se déplace sur un PC qui ne nous appartient pas et qui ne possède pas les même favoris internet.

Un site de bookmark peut être considéré comme un moteur de recherche mais en plus affiné. En effet, lorsque vous faites une recherche sur Google sur un mot-clé précis, il va vous sortir une liste de site dans laquelle peuvent se retrouver des gros MFA (Made For Adsense) et des agrégateurs automatiques de contenu qui n’offrent aucune valeur ajoutée au visiteur.

Ce même type de recherche peut être effectué sur un site de bookmarking social. Dans ce cas là, seuls les liens qui auront reçu le plus de vote de la part des autres utilisateurs seront mis en avant par le moteur de recherche interne. Etant donné que le tri se fait grâce à l’homme (et non plus une machine comme avec Google), il est fort probable que la liste de site qui est fournie au visiteur soit beaucoup plus qualifiée. Si des spammeurs décident de sévir sur ces sites internet, leur liens passeront quasi instantanément à la poubelle ou seront relégués au fin fond de la liste d’attente.

Plus les utilisateurs de ce type de site mettent en bookmark une url, plus celle-ci devient populaire et monte dans les résultats de recherche du moteur interne. Par exemple, si vous possédez un site de communiqué de presse en ligne, vous allez poser un bookmark de la home de votre site. lorsque quelqu’un recherche un site pour soumettre son communiqué admirablement spinné, il tomberont sur votre plateforme de soumission. Si après leur visite votre site de CP lui a plut, il est possible qu’il souhaite y revenir une prochaine fois pour de nouvelles aventures. Cet utilisateur va donc poster à son tour votre url et celle-ci grimpera machinalement dans les résultats de recherche (du site de bookmark, puis de Google).

On peut comparer ce genre de plateforme à un grand système dans lequel le vote des utilisateurs détient une place primordiale. Si votre site a été bookmarké par de nombreuses personnes, d’autres suivront la marche et visiteront à leur tour votre site. C’est ce qu’on appelle le cercle vertueux de la croissance du web.

Contrairement aux moteurs de recherche traditionnels qui acceptent dans leurs index des sites bien optimisés mais aux contenus pauvres (MFA), les plateformes de bookmark sociaux proposent des sites de qualités édités et passés en revue par de nombreux internautes ayant les mêmes attentes qualitatifs que vous.

Comment soumettre sur ces sites ?

Pour commencer, vous pouvez bien entendu effectuer une petite recherche de site de bookmarking sur Google. Simple, net et efficace.

Pour vous aider, voici une liste des sites de bookmark social les plus réputés (très utile si vous avez du contenu intéressant et en anglais) :

  • http://www.twitter.com
  • http://www.digg.com
  • http://www.stumbleupon.com
  • http://www.reddit.com
  • http://www.delicious.com
  • http://www.fark.com
  • http://www.slashdot.org
  • http://www.friendfeed.com
  • http://www.clipmarks.com
  • http://www.diigo.com
  • http://www.newsvine.com
  • http://www.blinklist.com
  • http://www.faves.com

Pour du contenu un peu plus « commercial » et moins captivant, voici des bookmark / pligg /digg-like intéressant à utiliser dans une optique de linkbuilding de masse et de SERP Domination (que du bon dofollow !) :

  • http://m00.com
  • http://bookmarkflow.com
  • http://vermontaco.org
  • http://bookmarkpostings.com
  • http://heritably.com
  • http://clamourer.com
  • http://www.openfaves.com
  • http://www.digg-info.com
  • http://www.oyax.com
  • http://blogregator.net
  • http://linky.me.uk
  • http://www.jumptags.com
  • http://tagza.com
  • http://www.socialarticle.com
  • http://www.blurpalicious.com

Pour vous amuser encore plus, je vous conseille d’aller faire un tour sur cet excellent article du Search Engine Journal qui recense pas moins de 125 site de bookmark ! Il est probable que bon nombre d’entre eux ne soit plus à jours mais c’est tout de même déjà ça de pris…

Une fois inscrit sur toutes ces plateformes, vous pouvez soumettre vos liens en remplissant le champs titre, description, tags thématiques, catégorie et si vous avez de la chance, un joli CAPTCHA pour finir sur une petite touche WTF. Une fois le tout envoyé, votre lien restera dans une « liste d’attente » et verra peut-être son quart d’heure de gloire arriver quelques {heures|jours|mois|années} plus tard. A noter que les sections « upcoming » des bookmarks sociaux les plus populaires sont souvent en nofollow pour éviter le spam intensif.

Un excellent moyen de renforcer la popularité de son site

Ces plateformes de partage sociale sont de très bon outils pour renforcer indirectement la popularité d’un site internet. Pourquoi indirectement ? Car il est d’usage de ne pas soumettre l’url principale de son site pour éviter tout problème de désindexation intempestive si le digg-like se révélait être un nid à spam. Postez les urls de vos articles thématiques, vos fiches d’annuaires, vos communiqués de presse, vos pages de blog pour renforcer leurs présences sur Google. Avec des liens entrants savamment disposés sur ces pages en direction de votre site principal, le regain de puissance délivré par ces bookmarks devrait naturellement se diriger vers le haut de votre pyramide de linkbuiling.

Pour finir…

Evitez au maximum de spammer ces sites comme un barbare. Vous vous ferez indéniablement repérer et tous vos liens seront virés, foutant en l’air des heures de travail par la même occasion. Essayez (si possible) de poster des liens vers des contenus qui seraient susceptibles d’intéresser une certaine tranche de population. Assurez-vous que votre landing page possède un contenu rédactionnel suffisant pour ne pas décevoir vos futurs visiteurs.

 

Cet article vous a plu ? Faites tourner !

6 thoughts on “Comment se servir des bookmarks sociaux pour son netlinking

  1. J’utilise delicious pour sauvegarder mes favoris en ligne et y avoir toujours accès mais je n’avais jamais pensé à faire des recherches dans les bookmarks des autres encore moins à essayer de faire valoir mes liens ! nice idea !

  2. Bonjour,

    même question que Guillaume, est-ce qu’il existe des plateformes en français ou plus exactement une plateforme suffisamment fréquentée par des français?
    Et quel est le moyen de promouvoir son bookmark, une fois sur la plateforme?

  3. A priori Fabien ne semble pas vouloir répondre à nos question :)) (j’ai la même, je cherche moi aussi des sites de bookmarking social FR). Je travaille sur toute l’Europe pour un site, je suis étonné de voir qu’en Allemagne, ces sites foisonnent, grace au script open source SemanticScuttle, pourtant disponible aussi en Français.

  4. Pierre, je pense que les liens même de faible poids, sont bon à prendre. « Les ruisseaux font les rivières », et des liens de faible poids peuvent prendre du poids par la suite, et tu y gagneras. Il est nécessaire de varier les sources de netlinking pour ne pas mettre ses œufs dans le même panier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>